Hommage à Samuel Paty

Ce mercredi matin 21 octobre, la municipalité de Concarneau a organisé un hommage à Samuel Paty sur la place de l’Hôtel de Ville. Elle a choisi de donner la parole au plus jeune des conseillers [1]. Un groupe s’est ensuite retrouvé au pied de l’arbre de la laïcité : nous avons souhaité prononcer quelques paroles, en la circonstance.

.

A l'arbre de la laïcité {JPEG}

Voici l’essentiel de ce que nous [2] avons déclaré :

Nous aurons une pensée particulière pour les profs, pour tous les profs, de Concarneau et d’ailleurs …

Le lundi d’après les vacances, chacun va accueillir sa classe, comme d’habitude,

… et ce ne sera pas comme d’habitude …

Il sera debout et il dira aux élèves : « Nous allons commencer par parler de ce qui s’est passé à Conflans Ste Honorine. »
Un silence inhabituel s’établira aussitôt dans la classe et les yeux des enfants se fixeront sur lui ; chacun sera très présent, dans une grande attente …, avec tout un questionnement personnel dans la tête, …

Le prof n’est ni un thérapeute, ni un psychologue, il n’a pas été formé pour ces situations … et pourtant il va créer les conditions pour que les élèves puissent s’autoriser à dire ce qu’ils ont à dire … Il va accueillir toutes les paroles, il en rectifiera quelques-unes si nécessaire, les complétera, il mettra de l’ordre dans les différentes expressions.

Il se donnera le temps du dire ; au besoin, il reprendra des éléments plus tard, en dehors de l’émotion du moment …

Dans sa fonction, toujours debout devant ses élèves, il incarnera la République.

Il sait qu’il est une cible pour les islamistes …. et il continuera … Il leur montrera que, pour faire société, il est vain d’opposer la haine à la haine et qu’il est préférable de cultiver ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise.

Il leur dira ce qui fait nation en France : l’attachement des citoyens à la Déclaration des Droits de l’homme : Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droit. Les hommes naissent … Pour tous ces droits, nous ne devons rien à personne.

Le prof continuera en leur expliquant comment le législateur a traduit cet attachement : La France est un République indivisible, laïque, démocratique et sociale.
Pourquoi république ?
Pourquoi indivisible ?
Pourquoi laïque ? Pourquoi démocratique et enfin pourquoi sociale ? …
Et pourquoi le législateur a choisi cet ordre ?
Comment tout ceci forme un bloc cohérent ? …
Mais aussi pourquoi ce bloc, il faut toujours le remettre en question ?

Le prof d’histoire rappellera les dragonnades, la St Barthélémy, il ouvrira les yeux de ses élèves sur les atrocités qui se passent autour de nous dans le monde.
Il aura devant lui de futurs citoyens. Il sait combien notre République a besoin de citoyens éclairés, comme disait Condorcet.

Et il continuera …. Même s’il se sait cible privilégiée pour les islamistes.

Le 2 octobre, aux Mureaux, notre président de la République a évoqué un Islam des Lumières. Lors de nos travaux, à l’Amicale, nous avons rencontré Averroès, les mutazilites, les alévis, al Mamoun et bien d’autres encore. Quel est-il exactement ?

Beaucoup de temps sera nécessaire, mais préparons-nous à l’accueillir.

Nous n’oublierons pas Samuel Paty, professeur exemplaire. Cependant rappelons-nous que cet épisode n’est qu’une étape dans le processus de conquête des islamistes, une étape dans la destruction de notre modèle républicain, et il y en aura d’autres.

Préparons-nous donc à combattre ces mouvances obscurantistes. A tous niveaux de notre société il va falloir œuvrer, se serrer les coudes, pour que puisse vivre cet idéal dont les bases ont été posées par nos prédécesseurs.

Une fois encore, notre devise Liberté Egalité Fraternité prend tout son sens aujourd’hui.

A nous, citoyens, de le signifier avec force à ceux qui en sont les garants, comme nous le faisons aujourd’hui.

.

JPEG

[1pour un propos fort intéressant dont nous n’avons pas le texte...

[2Amicale laïque de Concarneau + Ligue des Droits de l’Homme section F. Bosser

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux dès que possible, à la Maison des Associations, 26 rue maréchal Foch.

    En préparation : Les travaux de J.P. OBIN : école et manifestations d’appartenance religieuse
    Questions d’actualité