Les territoires conquis de l’islamisme

pour la réunion du 23 septembre 2020 par MPB

Notes de lecture : Ce livre de Bernard Rougier évoque un islam bien différent de celui des Alévis, cet islam très ouvert qui nous a été présenté par F., le 4 mars.

JPEG

Les territoires conquis de l’islamisme est un ouvrage rédigé par des enseignants chercheurs et des étudiants du Centre d’Etudes Arabes et Orientales de l’université Sorbonne-nouvelle (Paris 3), sous la direction de Bernard Rougier . Les étudiants sont d’origine maghrébine ou subsaharienne, (non islamistes) et sont issus des quartiers étudiés.
L’étude a duré de trois à quatre ans.

Tous les travaux de Rougier portent sur l’islam ; il maîtrise la langue arabe …
2002 : thèse sur le djihadisme dans les camps de réfugiés palestiniens
2004 : Djihad au quotidien (PUF)
2008 : il dirige un ouvrage collectif : « Qu’est-ce que le salafisme ? (PUF)
2011 : L’oumma en fragments (PUF)

C’est à son retour du Moyen-Orient en 2015 ( il a travaillé 15 ans au Caire) qu’ il constate qu’une partie des étudiantes porte un djelbab et que garçons et filles se séparent spontanément en cours...

Le livre parle non pas de l’islam en soi, mais de sa « traduction idéologique actuelle ». C’est une analyse qui est à la fois sociologique et idéologique, et il est important de préciser qu’il s’agit de « travaux qualitatifs et non quantitatifs ».
« Les mêmes phénomènes sont observés dans tous les lieux étudiés, même si c’est à des degrés divers » ( propos de B. Rougier lors de son audition à la commission d’enquête au Sénat)

.

Les « thématiques islamistes sont nées au sud de la Méditerranée, mais circulent au nord de celle-ci, en Europe, dans un délai de plus en plus court ». Rougier précise que les prédicateurs qui exercent en France se sont formés au Yémen, en Egypte, en Arabie Saoudite... les imams d’origine algérienne également ...

– La première partie de l’ouvrage présente les notions d’islamisme, de salafisme et je synthétiserai, par choix, ...
– La seconde partie est une analyse du processus de conquête de certaines villes françaises par des musulmans islamistes avec des exemples précis.

Rappelons que l’ Islam est à la fois une religion , une culture , une idéologie.

Quatre courants islamistes sont décrits dans l’ouvrage :

1) Les Frères musulmans : un mouvement né en Egypte en 1928 et représenté par l’U.O.I.F. (Union des organisations islamiques de France, du moins de 1989 à 2017)

2)- Le Tabligh : mouvement créé en 1927 dans l’Inde britannique, près de Delhi, et qui existe en France, à Saint Denis, depuis 1972.

- 3) Le Salafisme : dans ce courant, qui s’est imposé à partir des années 80 - 90, les lois religieuses sont supérieures aux lois humaines. « Le terme salafiste dérive de l’arabe salaf ; qui signifie « les ancêtres ». L’idée sous-jacente est de revenir à l’islam des origines. ». Au nom du sacré, les rôles masculins et féminins sont redessinés (tant au niveau des tenues vestimentaires, que du langage) etc .. . Conséquence : il ne faut pas voter (car il y a prééminence des lois religieuses sur les lois de la république...)

- 4) Le Jihadisme  : c’est, au départ l’obligation religieuse d’aller combattre en Afghanistan. Dès 1984, sous l’incitation de personnalités : Ben Laden et Al Zawahiri, des volontaires sont acheminés au nord-est du Pakistan. Al Qaida "la base" naîtra en 1988.

Dans chaque courant : Il s’agit de soumettre l’espace social et l’espace politique, à un régime spécifique de règles religieuses. Il s’agit aussi d’empêcher l’émergence de la figure du musulman libéral et émancipé. Ces courants désignent comme menaces : la démocratie, la laïcité, l’islamophobie, le féminisme, la théorie du genre… et c …

Dans les quartiers et les banlieues d’Europe, leurs appels ont été entendus, en particulier par les jeunes issus de l’immigration postcoloniale maghrébine mais aussi par des jeunes européens.

Comment se développe la norme islamique en France ?

* par la vente de livres, peu coûteux et très beaux : ces ouvrages sont écrits en français ; peu de musulmans français lisent l’arabe. Ils permettent de découvrir la pratique religieuse, la théologie... : ce sont les théories anciennes de l’islam traditionnaliste qui y sont reprises ;
* par l’organisation d’échanges verbaux, qui souvent ne doivent rien au hasard.
* par les contacts dans les salles de sport (boxe surtout)
* par le prosélytisme dans les prisons (des quiz islamiques circulent, des cours de religion se font, la pudeur s’y installe :… ainsi, les hommes portent un caleçon à la douche)

* par les réseaux sociaux qui jouent également un rôle important ; l’internet islamiste francophone a pris son essor au début des années 2000 ;
*Le cyber-jihadisme  : Rougier y consacre un chapitre : pour lui, ce cyber-jihadisme a 3 fonctions :
* mettre en réseau
*mettre en scène
*produire un imaginaire

A partir de 2015, naissent des chaînes cryptées comme Telegram qui fonctionnent sur invitation ; elles sont un autre support d’actions et de recrutements.

LES QUARTIERS

JPEG

AUBERVILLIERS en Seine Saint Denis

A Aubervilliers, c’est le salafisme qui est actif : pour rappel, les lois religieuses y sont supérieures aux lois de la république ; point de démocratie . Conséquence : il ne faut pas voter … C’est pourtant le clientélisme politique qui a permis l’implantation de salafistes à Aubervilliers.

Aubervilliers connaît un chômage important après des fermetures d’usines (manufacture d’allumettes, usine de soude de Saint-Gobain) ; de plus, la classe moyenne quitte la ville, car les immeubles locatifs leur sont inadaptés.

Une association, l’AMA (créée en 2001) (association des musulmans d’Auberviliers) sera très influente politiquement. La municipalité communiste (J. Ralite, puis son gendre Pascal Beaudet) autorise l’érection de mosquées au nom d’un droit, celui de chacun à exercer son culte… Conséquence, cela a favorisé la multiplication des fidèles ; d’autant que les « frères » trouvent du travail grâce à la mosquée, et les imams peuvent être très influents.

Exemple d’imam influent à Aubervilliers : Ami Hassan (« oncle Hassan »), imam de la mosquée de la Fraternité, accent tunisien, barbe fournie, deux cales sur le front, n’hésite pas à jouer l’humoriste de scène pour faire rire aux dépens de l’école publique ; a un cabinet d’exorcisme pour guérir du rejet de la religion ; invite les étudiants à faire le trajet à la Mecque à la place des croyants …

Pour obtenir des voix dans les « quartiers », un clientélisme politique s’est développé : des activistes musulmans ont été recrutés dans l’exécutif municipal ; trois membres de l’association AMA seront même élus sur la liste Beaudet en 2014 (sur un programme social de lutte contre les logements insalubres, d’action contre les rats ...de zéro discrimination). Mais ils démissionneront en 2016, suite à un désaccord au sujet de la construction d’une nouvelle mosquée.

Le maire suivant, Chouder parle de « coutumes culturelles » en évoquant des revendications islamistes. Selon lui, pour s’intégrer, il faut respecter les lois du pays, pas sa culture … il n’y a pas de culture proprement française, la France étant historiquement un pays d’immigration...
Page 137 : pour illustrer l’importance de la Mosquée, Rougier reprend un témoignage : « Tout le monde sait qu’il y a la mosquée ……… prière du vendredi…. »
…citer :« elle joue un rôle important , il y a des conférences, donc les gens sortent de l’ignorance...Ils se parlent entre voisins. On se passe l’information, il y a la solidarité ... »

La Laïcité est perçue comme une machine de guerre contre l’islam…
JPEG « C’est toujours contre les musulmans qu’ils disent appliquer la laïcité ! Elle n’interdit pas aux femmes de porter le hijab puisqu’elle doit assurer la liberté de pratiquer sa religion . Donc ils inventent une laïcité spéciale pour nous »

Une autre idée est véhiculée : La femme qui sort trop de chez elle, surtout sans son hijab est maudite et ne connaîtra pas le paradis…
L’inscription dans les écoles privées est vantée (surtout pour les filles ?) ; car dans les écoles publiques, on enseignerait la théorie du genre, on parlerait des droits sexuels des enfants…
Page 144 : "...Les élites veulent pervertir nos enfants et autoriser la pédophilie. Il y a une spécialiste d’histoire qui a parlé des droits sexuels de enfants à l’ONU et de l’origine de la théorie du genre ... Personnellement, j’ai eu peur, c’est pour ça que ma fille est dans le privé »

De plus, la faible mobilité sociale favorise le resserrement des liens, comme dans les communautés traditionnelles. Ainsi des enclaves islamiques se développent dans les quartiers populaires…

MANTES-LA-JOLIE

Juste un mot pour évoquer cette ville car elle est voisine de Magnanville où eut lieu un attentat en 2016 (13 juin) …
Sa Grande Mosquée fut inaugurée dès 1981.

A noter, que les sermons publics diffusent un islam modéré , tandis que l’autre catégorie de sermons, dont l’existence n’ est connue que par le bouche-à-oreille, est à tendance salafiste , et hostile à l’humanisme universel ; ces « leçons » sont données par des prédicateurs ne vivant pas à Mantes-la-Jolie.
Les auteurs du livre ont dû fréquenter pendant plus d’un an un groupe de pratiquants afin de recevoir les informations sur les dates des prêches et des leçons diffusées par ces prédicateurs…
Cette méthode existe dans d’autres villes...

SAINT DENIS

Saint Denis est le principal lieu de rassemblement des Tabligh

Le Tabligh est un réseau de réislamisation, important à l’échelle mondiale. Les membres doivent régler leur comportement sur celui du prophète.
Depuis 1972, cet islam existe en France, dans l’association Foi et Pratique, à Saint Denis. Dans ce courant, la notion de supériorité des hommes est tout à fait intégrée par les femmes. Toute action doit être réalisée pour Allah et lui seul...

Le Centre de Saint Denis (le Markaz) est le principal lieu de rassemblement du Tabligh (les hommes sont barbus et tous ont un turban blanc) ; ce centre est connu à l’échelle internationale...(mosquée de la Clémence) ...L’activité professionnelle est mal vue car elle empiète sur le temps de prédication.
Le jour du prêche par le cheikh Younès (d’origine tunisienne) est le jeudi à Montfer meil, Evry et Saint-Denis. Des jeunes viennent de Toulouse, Marseille ou Lyon pour écouter sa parole : ses prêches sont aussi importants que le sermon du vendredi.
De plus, un programme de réislamisation est développé par le porte-à-porte, ou en abordant les gens dans la rue, dans les salles de sport ; des bilans mensuels de ces contacts ont lieu. La cible prioritaire, ce sont les jeunes déscolarisés et ce prosélytisme fonctionne....On retrouve ces jeunes à la Mosquée par la suite...
Les gilets jaunes sont considérés comme des mécréants ; donc il est recommandé de ne pas s’y joindre !

La femme doit être éduquée (car est incomplète : créée à partir d’une côte de l’homme, une côte tordue). Cette éducation se fait dans des appartements privés par un prédicateur dissimulé derrière un rideau (car aucun homme n’est autorisé à voir une femme en dehors de celles de sa famille...) ; il explique que pour la femme , tout tourne autour de la cuisine, de la nourriture ; elles doivent même manger à même le sol avec 3 doigts !

ARGENTEUIL

C’est une des villes les plus islamisées de France, avec 13 lieux de culte et 2 grandes mosquées (mosquée « Renault », construite sur le site d’un garage Renault ; mosquée « dite » Dassault)
Hommes et femmes portent des tenues islamiques.
Le salafisme est très présent ; d’abord dominé par l’algérien Abou Oussama (qui quittera la France en 2014), (*un rappel,... Dans les Années 90, Bouteflika , pour sortir son pays de la guerre civile, a approuvé un pacte entre militaires et religieux, religieux de tendance institution saoudienne. C’est ce qui explique le discours à caractère salafiste des imams d’origine algérienne ). L’égyptien al-Zawahiri, prendra la suite d’Abou Oussama ; Il fut un temps l’éminence grise de Ben Laden ; En 2004, en raison de ses sermons clairement antisémites, anti-américains, il fut assigné à résidence en Lozère ; en 2015, il retourne en Turquie…

Des jeunes d’Argenteuil partent se former au Yémen, en Egypte, en Mauritanie, au Maroc, en Arabie Saoudite…
Après ces départs, la mosquée Dassault passe sous contrôle d’une direction proche des Frères musulmans.
Pour rappel : c’est un mouvement né en Egypte vers 1928 et représenté en France par l’UOIF (Union des organisations islamiques de France, du moins de 1989 à 2017).
Les frères musulmans - à travers Marwan Muhammad du CCIF : le Collectif Contre l’Islamophobie en France, (qui est un puissant lobby), parlent d’une islamophobie d’état héritée de la colonisation . A partir de 2003, ils ont une grande influence en dehors des mosquées .
A signaler aussi le rôle d’une librairie (Al-Bayyinah), qui diffuse des thèses jihadistes, des idées salafistes ; (elle est d’ailleurs surveillée par les renseignements français).

Je rappelle que le contenu des livres est très important pour la découverte de leur religion par les musulmans
- 30 % des ouvrages, présentent les pratiques rituelles de l’islam : au sujet de la prière, du jeûne, de l’ aumône, des rites funéraires et ce sont les dogmes sunnite, et wahhabite, qui y sont décrits.
- Les réseaux sociaux jouent également un rôle important..

Le VAL-DE-MARNE à l’heure yéménite

Dans le Val de Marne vit un groupe qui veut mener une guerre culturelle à la société et à l’État au nom de leur conception de l’islam ; certains ont accompli leur hijra (migration) dans un institut salafiste au Yémen (d’où leur discours).

Le frère Ali, d’origine congolaise, délinquant au départ, puis adepte de l’islam après un séjour en prison, deviendra imam à Champigny (cheikh Ali) et puis sera membre du Tabligh.
Après un petit pèlerinage à La Mecque en 2017, il a compilé des normes de moralité pour que les femmes musulmanes soient vertueuses !
Tous les dimanches après-midi, il fait un cours sur les femmes en islam, sur fond d’inégalité matrimoniale (éternelle mineure, doit obéissance, piété ; d’ailleurs pas de prophète femme !)
Évidemment, l’homme doit refuser de serrer la main d’une femme, sinon c’est le feu de l’enfer, pour lui …
- > Le refus de faire équipe avec une femme faisait aussi partie des éléments cités par le ministre de l‘intérieur en octobre 2019 pour faire un signalement.

TOULOUSE

C’est une ville qui a été très touchée par les départs en Syrie et en Irak (une centaine entre 2012 et 2017). Deux quartiers sont essentiellement concernés : celui des Izards, au nord de la ville, et le Grand Mirail, au sud-ouest (45000 habitants sur une ville de presque 500 000 habitants...)

C’est le militantisme de quelques personnes qui a fait évoluer les choses, …

- Les époux Corel (Corel est syrien d’origine, Corel est un nom d’emprunt) , implantés en Ariège (Pyrénées...(Artigat), en milieu rural , font de fréquentes navettes à Toulouse au Mirail ; Le Mirail est une cité peuplée par des familles au chômage, avec délinquance et trafic de drogue…

- D’autres militants sont actifs : Chadli, Sabri Issid qui organise des cours au Mirail, et vante le jihadisme ; et surtout une famille, la famille Clain, surtout ( ils sont appelés les réunionnais)

- Les Clain par exemple, font du porte-à-porte, distribuent des cassettes, écument les marchés, y vendent des livres islamistes, proposent des produits prisés par les islamistes (musc, bâtons de siwak etc), ils sont également présents au niveau des activités sportives pour que les jeunes n’adhèrent pas aux valeurs républicaines qui pourraient y être véhiculées, et ceci jusqu’à leur départ pour Molenbeek en Belgique en 2004 où ils seront « émerveillés par un environnement si structuré ».

- Le rejet de la laïcité par ces militants les pousse à « affirmer le caractère religieux de ces quartiers. » Comment ? : en créant « une frontière avec les codes socio-culturels » différents de la société française ! Ainsi, des lieux spécifiques de consommation et de socialisation se créent : comme des magasins, et restaurants halal, des cybercafés, des magasins de vente de vêtements pieux (années 2000), des sociétés matrimoniales … naissent aussi des écoles coraniques, des écoles hors contrat, des écoles primaires,( même des collèges avec des enseignantes portant le jilbab), un lycée, des conférences...
Objectif : inscrire la forme salafiste de l’islam dans les activités quotidiennes… (66 écoles privées, collèges lycées privés musulmans en France)

2005 : c’est la préparation et le passage au jihad : l’Irak a été envahi (dès 2003) ; des musulmans doivent aider à combattre l’envahisseur…
***L’Irak envahit le Koweït. Commence alors la guerre du Golfe, menée sous l’égide de l’ONU. ... Le 20 mars 2003 : l’Irak est attaqué par une coalition alliée des États-Unis et du Royaume-Uni, sans mandat de l’ONU
octobre 2006 : Sabri Essid se rend en Syrie ; seul Miloud Chachou (des Izards, ami de M. Merah) rejoindra l’Irak ; il y sera tué par les troupes américaines.
février 2007 : les apprentis djihadistes de Toulouse sont arrêtés ; ils sont condamnés à 5 ans de prison ; Clain (le réunionais) deviendra une référence ( une ressource) religieuse pour les détenus de Fleury-Mérogis.

Pendant ce temps, à Toulouse, la machine de prédication continue à fonctionner grâce aux relais humains et matériels installés par les Clain au Mirail et aux Izards …

Mohammed MERAH :

JPEG Pur produit du quartier des Izards : mi-délinquant (voler des mécréants est autorisé !), mi-salafiste :…ne se déplace qu’en qamis même lorsqu’il enfourche sa moto pour assister aux prêches...
2008 : il est emprisonné pour vol de sac à main (après sa 4° condamnation avec sursis) ; il est tout juste majeur ; mais recommence à sa sortie…
En 2009 ; il voyage : Algérie, Syrie, Liban, Turquie, Egypte, Israël...
En 2012, le 11 mars : assassine un sous-officier (lors d’une vente de moto) ;
15 mars, tire dans le dos de parachutistes non armés ;
19 mars : tue un professeur et ses 2 fils, dans une école hébraïque, ainsi qu’une fillette de 8 ans...
Le 21 mars, il est retrouvé dans sa cache et tué par le raid…

C’est l’aboutissement d’un système et non le fait d’un « loup solitaire ». dit Rougier.

BELGIQUE Molenbeek

97000 habitants ; travailleurs marocains dans les entreprises charbonnières ; de plus, le regroupement familial est autorisé dès 1964.
L’influence saoudienne est visible suite à la visite du roi Fayçal en Belgique.

Dans les cafés, les snacks, les commerces halal, on trouve des écriteaux en arabe ou en turc ; les mosquées se multiplient, des vêtements islamiques également…
1985 : est construite la mosquée al-Khalil : 2500 places !
1993 : a lieu la création de l’association : "Le jardin des Jeunes" qui veille à organiser des activités sportives pour les jeunes musulmans, ainsi que des voyages…
Des jihadistes toulousains y viennent.
Une importante diffusion de la doctrine salafiste se fait par - Trois maisons d’édition ; un réseau de libraires, + les étals sur les marchés + facebook
Il existe même un réseau d’enseignement réservé aux femmes, le dimanche.

Les cheikhs (religieux de statut) sont localement perçus comme les autorités légitimes à Molenbeek et leur discours, est le suivant : « Nous, on est musulmans et eux, c’est des belges ». « Le meilleur cadeau que tu puisses faire aux gens et à la société, c’est de les convertir à l’islam ». Un esprit musulman de séparatisme se construit.

A partir de la déclaration du califat de Daech en 2014 (29 juin), les consciences vont être bousculées : le discours se libère : il y a un regain d’intérêt pour l’étude du Coran, l’histoire islamique et la sociologie de l’Islam.

Fleury-Mérogis : les jeunes femmes de la prison

* En général, elles ont vécu dans des quartiers populaires.
* Le père était souvent absent dans leur famille d’origine.
* Elles sont issues de l’immigration maghrébine ; vivaient souvent en couples mixtes : leur compagnon était d’origine algérienne, marocaine.. mais aussi tunisienne ou turque ...
* Elles sont imprégnées par le discours religieux ; que ce soit une quête personnelle ou l’influence des hommes qu’elles ont épousés ; elles ont souvent vécu le salafisme puis djihadisme ; En prison, ces femmes ne renoncent pas à leurs convictions antérieures.
* Elles font le choix du port du djelbab ; à la prison, des quiz islamiques circulent entre codétenues !…La prison est aussi un lieu de conversion.
* La fouille au corps en prison représente pour elles une atteinte intolérable à leur dignité de croyantes, renforce leur haine de la société occidentale.
* Il y a une grande hostilité vis-à-vis des « mécréants ».
- 14 % ont suivi des études supérieures ; mais elles rejettent le vote, les lois de la république.

Conclusion : un rejet de la République

Les réseaux religieux islamistes ou tablighi qui se sont développés ont en commun de produire un islam en rupture avec la société française ; il y a rupture par rapport à :

- la République et ses valeurs : de liberté, d’égalité, de fraternité, de liberté d’expression...

- la démocratie : l’organisation politique et morale (de liberté, d’égalité,)

- et notre modèle de citoyenneté où le religieux appartient à la sphère privée ( laïcité )

Comme je l’ai dit précédemment, dans chaque cas, il s’agit de soumettre l’espace social et l’espace politique, à un régime spécifique de règles religieuses ancestrales mais aussi d’empêcher l’émergence de la figure du musulman libéral et émancipé.

.

JPEG

Les débats ont été éclairés par plusieurs participants ayant séjourné en banlieue parisienne, comme élu pour l’un d’entre eux. Ils ont pointé une similitude des problèmes dans la plupart des communes de la périphérie parisienne. Au-delà des différents projets politiques des islamistes, quel terreau permet ces avancées ? Comment agir ? Il s’agit probablement de difficultés économiques davantage que religieuses, de difficultés d’insertion (travail, logement, assignations ... avenir personnel). Le tout sous-tendu par des questions de pouvoir comme le plus souvent dans les conflits (soutiens extérieurs ....)

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le mercredi 4 novembre , à 18 heures, à la Maison des Associations, 26 rue maréchal Foch.

    Sujet du jour :
    Questions d’actualité

    Le groupe est ouvert à toutes et à tous. Règles sanitaires strictes.