Rassemblement contre l’antisémitisme à Concarneau

Dire NON à l’antisémitisme

Sollicités par plusieurs concarnois, en concertation étroite avec la L.D.H., nous avons pris l’initiative d’organiser un rassemblement

dimanche 24 février, 11h, autour de l’arbre de la laïcité.

place de l’Hôtel de Ville à Concarneau.

.

Les préparatifs : la fixation de l’appel de Beauvau sur l’arbre.

JPEG

Devant 120 à 150 personnes, nous avons tenu ce discours :

Nous sommes tous là aujourd’hui pour dire NON ! Pour dire non à quoi ? A ces attaques contre nos concitoyens de religion ou de tradition juive, ces attaques qui se répètent, sous différentes formes, sous des prétextes divers, comme à d’autres périodes de notre histoire.

« L’antisémitisme, ça n’est pas l’affaire des juifs, disait F. Hollande à la suite de Sartre, c’est l’affaire de tous les Français ».

Frantz Fanon, le psychiatre, nous prévient : « Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous. ».

L’antisémitisme se développe à partir de préjugés, d’interprétations diverses et il débouche sur des diffamations, des attitudes haineuses, des agressions verbales ou physiques, des actes que nul ne peut admettre …

Au 12ème siècle, Averroès, le philosophe, théologien, juriste et médecin musulman disait ceci : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l’équation. ». Des propos d’une grande actualité.

Notre pays, la France, se caractérise par son histoire, une histoire marquée par de longs et rudes combats pour accéder à un "faire société » qui garantisse le respect réciproque des convictions individuelles. « La République assure la liberté de conscience » dit la loi de 1905 dans son article premier.

Ainsi donne-t-elle à chacun la liberté de penser sa vie selon les options philosophiques et spirituelles les plus diverses, religieuses ou non.

Ainsi seulement notre République peut-elle se poser en garant de la dignité de chacune et de chacun d’entre nous, du respect de chaque citoyen, pour sa seule qualité d’être humain.

Nous sommes tous différents, par nos parents évidemment, par notre histoire, nos opinions, notre attachement à une religion ou non, notre sexe, nos origines et c … Ces différences sont sources de richesses, n’en faisons par des motifs de haine …

Dans nos lois, l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit.

Rappelons-nous l’affaire Dreyfus en 1895, à la suite de laquelle des citoyens révoltés par l’injustice commise à l’égard du capitaine, décidèrent de créer la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen.

Rappelons-nous les lois de Vichy de 1940 appliquées ici même à Concarneau … ça n’est pas si loin.

N’oublions jamais que l’antisémitisme fut l’un des fondements du régime nazi.

N’acceptons pas la banalisation de la haine !

Ne tolérons pas l’intolérable !

Enfin, relisons notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité … Ces mots ne sont pas d’un autre temps. Ils tracent un chemin ; ils ouvrent une perspective. Ici, maintenant et encore demain, ils nous invitent à faire ce petit effort qui nous unit. Ils sont les garants de la concorde civile, ce bien commun qui nous est si précieux. Cultivons-les !

Bien après la dispersion, les échanges se poursuivent ...

JPEG

Annonces

  • Prochaine réunion

    Le groupe LAICITE AUJOURD’HUI poursuivra ses travaux le 18 septembre, à 18 heures, à la Maison des Associations, 26 rue maréchal Foch.

    Sujet du jour : "La religion dans la Constitution depuis 1789"

    Le groupe est ouvert à toute personne souhaitant réfléchir, approfondir ses connaissances, apporter sa contribution au débat, sur tous les sujets qui touchent à la laïcité.

    Belle fin d’été à chacune et à chacun