Un salut nazi en plein débat !

, popularité : 13%

Hier soir (31 mai 2024), la L.D.H. Concarneau-Quimperlé avait convié E. Chartier-Le Floch, rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Le Poher »* pour parler de son dernier ouvrage**.
Celui-ci retrace les méthodes qu’avaient développées, entre septembre 2022 et janvier 2023, les mouvements d’extrême droite à Callac*** (puis dans d’autres villes : St Brévin les Pins, Corlay …) au sujet d’un projet d’accueil de réfugiés.

La conférence avait lieu au Centre Culturel de Rosporden.

Le conférencier a présenté comment, au fil des informations parvenant à ces groupes, ces mouvements ont réagi, … jusqu’au renoncement du maire de la ville.

Assez rapidement lors du débat, une personne originaire de St Yvi a demandé la parole et a développé tout un argumentaire xénophobe, directement issu des thèses de l’extrême droite. Ecouté par un auditoire surpris puis éberlué, il a haussé le ton, s’est mis à proférer des insultes, pour finalement, à la stupeur générale effectuer le salut nazi. Ce monsieur est connu pour avoir été membre du FN dès 1973 (jusqu’en 2015), candidat aux élections législatives de 2017 pour l’Union des patriotes. « Heil Hitler » a-t-il lancé avant de s’éclipser rapidement, refusant d’écouter ceux qui souhaitaient lui répondre.

Un nuage brun a surplombé la salle jusqu’à la fin des débats.

Plainte va être déposée en gendarmerie

JPEG

*L’hebdomadaire « Le Poher » couvre le centre Bretagne, chevauchant les départements du Finistère, des Côtes d’Armor et du Morbihan.

** Callac de Bretagne ou les obsessions de l’extrême droite française (septembre 2023 Éd. : ‎ Le Penn Bazh)
En 2022 et 2023, la commune de Callac, en centre Bretagne, a fait la une des médias à propos d’un projet d’accueil de réfugiés mené par le fonds de dotation Merci. L’extrême et l’ultra droite se sont rapidement invités dans le débat et ont créé une ambiance délétère dans la commune à coup d’injures et de fausses informations. Menacés et harcelés, les élus callacois ont renoncé au projet début 2023. Pour avoir rendu compte de la situation, l’hebdomadaire local, Le Poher, a lui aussi été pris pour cible. En février 2023, son directeur a été menacé de mort et une alerte à la bombe a forcé la rédaction à évacuer les locaux. C’est cette étrange aventure que raconte ici Erwan Chartier-Le Floch, rédacteur en chef du Poher …

*** Callac : paisible chef-lieu de canton de 2200 habitants

A cette occasion, le maire de Rosporden a redit pourquoi le drapeau breton ne flottait pas au fronton de la mairie.
• La maire d’Arzano a rectifié certaines rumeurs qui circulaient au sujet d’un Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO : dispositif d’accueil à destination des migrants) dans l’ancienne gendarmerie de la commune : l’échec n’est dû en aucune façon aux pressions exercées par les groupes d’extrême droite, mais à un imbroglio administratif qu’il n’a pas été possible de contourner.

https://www.traditionrolex.com/21
https://www.traditionrolex.com/21
https://www.traditionrolex.com/21