Célébration 2021 : La cérémonie au pied de l’arbre de la laïcité

, popularité : 16%

Nos initiatives habituelles pour célébrer l’anniversaire de la loi de 1905 n’avaient pu être développées en 2020, à cause de la pandémie. Cette année, même si elles ont été jusqu’au bout tributaires des décisions préfectorales et des arrêtés municipaux, elles ont pu être reconduites. Les conditions étaient particulières, certes. Jusque-là, nous étions toujours passés entre les gouttes ; ce ne fut pas le cas samedi.

JPEG

Ont répondu à notre invitation : M. le Député, deux conseillères régionales, deux conseillers départementaux, la première adjointe de la Ville (le président de la communauté de communes, maire de Trégunc, installait « son » conseil municipal des enfants au même moment).

Un arbre décoré et 70 à 80 personnes présentes
5 discours « travaillés » de la part des représentants politiques

JPEG

Pour le groupe Laïcité Aujourd’hui, nous avons développé ceci :

Promouvoir la laïcité, la faire vivre, telle est notre ambition :
Cultiver la liberté absolue de conscience et la liberté d’expression
Garantir le libre exercice de toutes les options spirituelles
Contribuer ainsi à la paix entre les femmes et les hommes de toutes conditions, de toutes origines, de toutes confessions.

Comment ? En travaillant sans relâche à faire société ensemble, pour le peuple, par le peuple,

Sur quelle base ? En s’appuyant sur ce qui nous est commun à tous et sur l’égalité de droits.
Est-il nécessaire de rappeler que depuis 1905, au-delà de notre devise Liberté – Egalité – Fraternité, la laïcité constitue le socle fondateur de notre République ? Notre Constitution ne débute-t-elle pas par : la France est une république indivisible laïque … ?
Cette laïcité se vit au quotidien, souvent sans même que nous en ayons conscience. Mais qui songerait aujourd’hui à un retour aux institutions et aux pratiques de l’Ancien Régime ?

Dans notre société marquée par une diversité grandissante des convictions et des croyances, nous devons, plus que jamais, veiller aux règles de respect mutuel et aux institutions qui en sont les garantes.

Depuis quelques années, nous voyons des mouvements communautaristes et identitaires se développer. Ces mouvements fragilisent notre modèle républicain.
Dans les média, la laïcité est sans cesse évoquée, invoquée, parfois trahie, bafouée ou instrumentalisée par nombre d’hommes et de femmes politiques. Voilà qui ajoute à la confusion.

Nos travaux nous ont montré combien, aujourd’hui, nous avons à faire preuve de pédagogie, de beaucoup de pédagogie. Il en sera probablement de même demain.
La laïcité n’est pas une « arme de stigmatisation » que la France brandirait contre les croyants, les musulmans en particulier. Répétons-le haut et fort : La laïcité, c’est un principe de liberté ! Son rôle : protéger nos libertés les plus fondamentales : 1881 la liberté d’expression, 1901 la liberté de réunion, 1905 la liberté de faire société ensemble.

Nous ne pouvons accepter l’idée que l’universel serait un particularisme occidental.

Nous ne pouvons accepter l’idée d’une laïcité qui opprimerait.

Nous n’acceptons pas qu’elle soit abandonnée à des mains partisanes qui n’ont qu’un seul but : l’affaiblir pour affaiblir notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale !

Rachel Khan, cette femme, auteur de « Racisée », nous l’a encore rappelé le 10 novembre dernier : « Nos principes républicains ne sont pas négociables, ni philosophiquement, ni politiquement. » « Il n’y a pas de nouvelle laïcité, poursuit-elle, et nous la suivons lorsqu’elle affirme cela. Il y a seulement de nouvelles questions, … et de nouvelles réponses à trouver ».

Le 16 octobre dernier, par un affichage sur cet arbre, nous avons rappelé l’assassinat de Samuel Paty. Une fleur a été déposée au pied. Un beau geste citoyen !

Nul ne peut ignorer l’enjeu de l’école. La laïcité s’inscrit dans le quotidien des élèves en leur permettant de vivre libres, égaux et unis quelles que soient leurs convictions. C’est donc le rôle des enseignants de les sensibiliser à cette citoyenneté.

J.P. OBIN, ancien inspecteur de l’Education Nationale, a fort justement recommandé de travailler en ce sens sur la formation des enseignants, car c’est bien à l’ECOLE que se forge l’idée même d’ETRE CITOYEN dans une République libre et laïque.

Nous aurons cette année une pensée particulière pour les femmes : ces femmes croyantes, chrétiennes, musulmanes ou autres : Leila Mustapha à Raqqa, Karima Bennoune aux Nations Unies, Djemila Benhabib au Québec, Rachida Hamdan à Aubervilliers, Kahina Bahloul, première femme à se déclarer imame … sans oublier de citer aussi Elisabeth Badinter, Caroline Fourest, … et combien d’autres encore qui se battent pour que leurs règles communautaires deviennent conformes à cet horizon que nous a tracé la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, comme la déclaration universelle de 1948.

La laïcité, c’est l’autonomie de la pensée, c’est l’émancipation personnelle. Elle n’exige aucun sacrifice des particularismes. Elle seule permet à chacun de s’élever au-dessus de toutes les assignations. Ainsi peut se déployer le « bien vivre ensemble », en toute liberté, à égalité de droits.

Ainsi seulement peut advenir la fraternité.

JPEG

Camille et Louise (CM1) nous ont dit deux textes : « Elle me plaît bien comme ça la France » des Enfantastiques et « Chaque visage est un miracle » de Tahar Ben Jelloun

JPEG

Pour clore cette célébration :

Comme nous le savons, bien de personnes considèrent encore malheureusement que la laïcité est antireligieuse. Alors, nous avons choisi, pour terminer, ces paroles d’une croyante : Delphine Horvilleur, une femme juive, qui plus est rabbine :
« Pour moi, la laïcité et l’attachement à une religion cohabitent parfaitement. Je reconnais à la laïcité la bénédiction de me permettre de vivre la religion telle que je la vis. Je me sens profondément attachée à la laïcité parce que pour moi, elle est un cadre qui permet qu’aucune conviction, aucune croyance et aucun dogme ne sature l’espace dans lequel je vis. La laïcité est une garantie d’oxygénation permanente … » (madame.lefigaro.fr 22.10.2020)

Le petit cadeau aux présents : un texte de Véronique Decker, directrice d’école, qui parle à sa manière de la laïcité.
https://www.laicite-aujourdhui.fr/?Laicite-aux-petits-oignons

JPEG

Les discours qui nous ont été confiés : par une conseillère régionale et par un conseiller départemental

JPEG

Le compte rendu du Télégramme, journal local :
https://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/loi-de-1905-la-celebration-des-116-ans-a-concarneau-12-12-2021-12886899.php