Pays, Etat, République, Nation, Patrie, peuple

, popularité : 5%

Cet exposé a été préparé dans le cadre d’une introduction à un débat sur ces différentes notions. Il ne s’agit donc pas d’un travail exhaustif qui demanderait des heures et des heures de travail…

Pour la réunion du 16 mars 2022, par N.Z.

Pays

Définition du Larousse : « Territoire d’une Nation délimité par des frontières et constituant une entité géographique »
En France, on parle aussi de pays pour tirer parti de cohérences géographiques historiques ou sociales, dans le cadre de l’aménagement du territoire.

L’important dans cette notion est bien la géographie.

JPEG

Etat

Il s’agit d’une notion de droit public : elle désigne une unité souveraine formée, par des populations vivantes sur un territoire défini et reconnu comme une organisation juridique et politique.

Cette notion regroupe donc trois entités : un territoire, une population et un pouvoir politique organisé.

Petit Rappel historique : L’Etat français 10 juillet 1940, 20 Août 1944

Le 10 juillet 1940, Pétain obtient de l’Assemblée Nationale les pleins pouvoirs afin de « promulguer une nouvelle constitution de l’Etat Français ».
La doctrine de ce pouvoir prône un retour aux valeurs traditionnelles et nationales, que les régimes précédents et notamment la troisième république sont accusés, d’avoir perdues.
L’hostilité envers la république, la démocratie et le parlementarisme est totale.
Il s’agit aussi de nier les acquis de la révolution ….

JPEG

République

Forme d’organisation politique dans laquelle les détenteurs du pouvoir l’exercent en vertu d’un mandat, qui lui est donné à travers des élections, par le corps électoral.
La souveraineté appartient donc au peuple qui exerce le pouvoir directement ou par l’intermédiaire de ses représentants.

On parle alors de démocratie représentative ou directe.
Le Pouvoir est censé être exercé au nom du peuple, pour le peuple…

La république peut donc être laïque, ou pas. On parle ainsi de république islamique.

Afin de rendre ce travail « plus vivant », je me suis demandé : où trouve-t-on ce terme de république ?

Dans les Paroles de la marseillaise, strophe X
« Chez les Français, les rois sont morts
Vive à jamais la République
Anathème à la royauté »

Dans la Chanson des Camelots ( 1°) du roi, chanson royaliste notamment chanté par l’action française
"Vivent les camelots du Roi, ma mère
Vivent les camelots du Roi…ce sont des gens que s’foutent des lois
Vivent les camelots du roi !
Et vive le Roi, à bas la république
Et vive le Roi ; le gueuse (2) on la pendra !"

"La France est éternelle, la république une gueuse. Il faut mettre hors d’état de nuire les défenseurs de la gueuse » a écrit Charles Maurras

1. Camelots du roi vendeurs du journal "l’Action française" qui constituaient le service d’ordre du mouvement de l’action française ; ils ont été actifs de 1908 à 1936.
2. Surnom insultant donné par les royalistes à la République pendant les guerres de Vendée (1793-1796)

JPEG

La patrie

Le mot patrie désigne étymologiquement, » pays des pères ».
Il s’agit donc de l’endroit où l’on est né ; par extrapolation, c’est le pays dont on se sent affectivement proche car lié par exemple par l’histoire, la langue, la culture les traditions…

Dans quel contexte ce mot est -il utilisé ?
Dans la devise officielle de l’Etat Français « Travail, famille Patrie »
Dans la première strophe de la marseillaise "Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé"

VI « Amour sacré de la Patrie, conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté Chérie »

XI La France que l’Europe admire
A reconquis la liberté
Et chaque citoyen respire
Sous les lois de l’Egalité
Un jour son image chérie
S’entendra sur tout l’univers
Peuples, vous briserez vos fers
Et vous aurez une patrie

On retrouve donc ici la notion protectrice de la patrie.

JPEG

La nation

Ernest Renan, dans sa conférence « Qu’est-ce qu’une nation ? », donne cette définition :
« Deux choses qui, à vrai dire n’en font qu’une … l’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis ».

Il s’agit donc d’un groupe ayant conscience d’être uni par une identité historique, culturelle, linguistique. Toute chose formée d’une part d’un héritage et d’autre part d’une volonté de poursuivre ensemble.
Ou comme le dit Renan : "La nation est donc une grande solidarité, constitué par le sentiment des sacrifices qu’on a faits et de ceux qu’on dispose à faire encore. »

La Nation, ou plus exactement ce qu’on y met, est donc en perpétuel « enrichissement ».

Dans son livre d’entretien « Le sens de la nation », Bernard Cazeneuve est interrogé :

- " Les attentats du 13 novembre 2015 et ses conséquences éventuelles ou redoutées n’ont-elles pas fait craindre « un pays menacé de dislocation, un Etat près du seuil de rupture, un pouvoir politique en voie de désagrégation ? »
Sa réponse est celle-ci : « Ce que vous évoquez, comme un tableau d’apocalypse, décrit bien les objectifs que les terroristes voulaient atteindre mais que la Nation, forte d’elle-même, s’est refusée à leur concéder ».

La Nation a donc elle aussi une vertu protectrice, mais contrairement à la notion de patrie uniquement me semble-t-il tournée vers le passé, elle se régénère sans cesse.

Les termes peuple et nation sont utilisés très souvent de manière indifférenciée. Certains parlent ainsi du peuple Corse, de la nation corse, parfois même de la communauté corse. On parle couramment du Pays basque et du peuple Basque.

Il me semble que le terme patrie est plus souvent utilisé par la droite que par la gauche, peut-être parce que le terme de patrie est trop attaché au régime de Vichy.

Dans le débat politique actuel certains font bien la différence entre la république et la France alors qualifiée d’éternelle, alors que la République fille de la révolution n’a que 233 ans.. (Ils ne parlent pas de gueuse mais ...)

JPEG

Peuple

Le mot peuple est une notion polysémique : cela signifie que le sens varie selon le contexte.
Il peut s’agir de l’ensemble des personnes constituant une communauté sans vivre sur un même territoire ; par exemple on parle du peuple juif.

Il peut aussi s’agir de l’ensemble des citoyens vivant sur un même territoire, par exemple le peuple français

On parle aussi du peuple pour parler des classes sociales modestes d’un pays.

En fonction de ces définitions, on peut donc parler de peuple breton , basque , corse etc ...

.

JPEG

Une fois de plus : l’importance du vocabulaire et de son usage à bon escient.